Vidéosurveillance : Gaillac trop pressée

La Rédaction

Sujets relatifs :

La municipalité a installé en 2010 une dizaine de caméras de surveillance pour protéger ses bâtiments publics. Elle doit aujourd'hui appuyer sur le bouton « stop ». La commune a en effet omis d'obtenir une autorisation d'exploitation du réseau de la commission départementale de vidéo proctioten et la publication d'un arrêté préfectoral. « Un concours de circonstances malencontreux », plaide la ville. D'autant plus ennuyeux que des images ont été visionnées dans le cadre d'une enquête sur un vol.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles