ZAPA : Nice renonce à l'expérimentation

La Rédaction

Sujets relatifs :

La ville a annoncé qu'elle ne ferait finalement pas partie des villes test pour les zones d'actions prioritaires pour l'air, les ZAPA, qui visent à interdire aux véhicules trop polluants de circuler dans les centres-villes. Nice s'étant retirée, il reste sept agglomérations qui participent à cette expérimentation.

Ces agglomérations sont les suivantes : Paris, Saint-Denis, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Bordeaux, et Aix-en-Provence.

Un arrêté publié début mai avait défini cinq groupes de véhicules à moteur pouvant au choix être interdits dans ces zones.

Ce sont les véhicules d'ancienne génération antérieurs à 1997 qui sont les plus polluants. Ceux-ci représentent environ 2,5% du parc automobile de la ville de Nice, qui compte pas moins de 300 000 véhicules. Le projet avait suscité l'inquiétude de certains automobilistes dans la cinquième ville de France.

La métropole de Nice a finalement jeté l'éponge mercredi en arguant que son programme global de réduction des émissions polluantes dans les transports serait plus efficace. Elle attend notamment l'avènement d'une seconde ligne de tramway, qui vise à dissuader 20 000 véhicules d'emprunter la célèbre Promenade des Anglais, l'un des axes les plus pollués de la ville. Nice va par exemple obliger à terme les bateaux arrivant dans son port à couper leurs moteurs, grâce à des raccordements électriques performants.
Source : AFP / La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Notre service public s’effondre et nous le regardons mourir. Pour notre capacité à faire société comme à affronter les risques à venir, il nous faut réagir.Voilà maintenant un quart de siècle que la fonction publique souffre en...

29/09/2022 |
Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Interview

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Plus d'articles