Dossier

La démocratie locale : c'est pour quand ?

La démocratie locale : c'est pour quand ? © Nomad_Soul

La décentralisation mène sa vie, mais la démocratie locale est malade. Ses pères fondateurs ne l’avaient pas prévu, mais ils ont créé dans les collectivités des petits potentats locaux. De fait, il y a peu de contrôle sur les élus locaux. Ni l’opposition municipale, ni les préfets, ni les CRC ne semblent à même de faire régner l’ordre républicain lorsqu’il est malmené par des élus locaux qui se croient trop souvent tout permis, puisqu’ils ont l’onction du suffrage universel. Alors que faire ? Plusieurs pistes doivent être explorées, du renforcement des moyens de l’opposition politique à une plus grande séparation des pouvoirs dans le fonctionnement des collectivités territoriales.




Sommaire du dossier :


  1. Le municipalisme, nouvelle voie de la démocratie locale ?

    Face au chômage endémique, à la crise de légitimité des élus, et pour l’avènement d’une société écologique post-croissance, des villes espagnoles, dites « rebelles » essayent une autre voie : le municipalisme, un système politique dirigé par une assemblée de citoyens dans un esprit de démocratie directe. Un feu de paille ? Un processus de transformation plus vaste, au contraire, selon l’expert québécois Jonathan Durand Folco, auteur de l’essai « À nous la ville », traité de municipalisme.

    Lire le 1er Article

  2. Quand l’opposition déchante

  3. Qui se soucie de la démocratie locale ?

  4. Qui peut jouer les garde-fous ?

  5. « En France, le seul moment démocratique est celui de l’élection »

  6. Pour une vraie séparation des pouvoirs dans les collectivités

  7. De la démocratie des lieux à la démocratie des liens ?

  8. Démocratie locale : où est-elle dans les petites communes ?

  9. Boris Petroff : « Les collectivités territoriales sont la solution »

  10. L’expression des élus d’opposition dans le bulletin municipal d’information

  11. Quand la démocratie directe locale aborde, enfin, la question fiscale avec un peu plus de maturité

  12. Open data discovery : « Aux armes (numériques), citoyens ! »

  13. Mulhouse mise sur la haute qualité citoyenne


La décentralisation mène sa vie, mais la démocratie locale est malade. Ses pères fondateurs ne l’avaient pas prévu, mais ils ont créé dans les collectivités des petits potentats locaux. De fait, il y a peu de contrôle sur les élus locaux. Ni l’opposition municipale, ni les préfets, ni les CRC ne semblent à même de faire régner l’ordre républicain lorsqu’il est malmené par des élus locaux qui se croient trop souvent tout permis, puisqu’ils ont l’onction du suffrage universel. Alors que faire ? Plusieurs pistes doivent être explorées, du renforcement des moyens de l’opposition politique à une plus grande séparation des pouvoirs dans le fonctionnement des collectivités territoriales.

Les autres dossiers de la rubrique : Dossier d'actualité

DGS des collectivités territoriales : comment ne pas rater son début de mandat

DGS des collectivités territoriales : comment ne pas rater son début de mandat

Bien démarrer son début de mandat, c'est remplir deux conditions indispensables. D'abord, éviter les multiples chausses trappes des premiers contacts avec ses élus. Les pièges sont nombreux… et souvent mortels. Ensuite, c'est établir une stratégie progressive, mais balisée, qui transformera un programme de campagne en un programme d'action municipales. On vous dit tout sur la manière de sortir victorieux de ces deux épreuves.

Agriculture urbaine : de la fourche à la fourchette

Agriculture urbaine : de la fourche à la fourchette

Développement économique, emploi, santé publique, protection de l’environnement… L’agriculture biologique apporte des réponses concrètes à certains défis auxquels les élus locaux sont confrontés.